La place du Médiateur familial dans les relations sociales

Certaines personnes font appel à un médiateur familial pour régler un problème de haute importance. Ce qui est tout à fait compréhensible car ce professionnel est l’homme de la situation en cas de conflit. Il se charge d’éviter que la situation s’aggrave et trouve une issue favorable pour y remédier définitivement. Voici tous les détails qu’il faut savoir au sujet du médiateur familial.

 

Les missions du médiateur familial

Comme son nom ou son rôle l’indique, il intervient dans les domaines privés, c’est-à-dire qu’il s’occupe de la gestion des conflits familiaux, que ce soit des difficultés relationnelles ou des disputes à cause d’un divorce ou d’une rupture. Il arrive également qu’il règle les différends entre voisins ou d’autres problèmes au sein d’une communauté. Il faut noter qu’il n’est pas un thérapeute, mais a juste été formé pour écouter, comprendre et communiquer pour bien mener la médiation. Il travaille dans un bureau et reçoit les deux parties dans un tête-à-tête pour bien écouter les attentes de chacune d’entre elles. Ensuite, il essaye de rétablir la communication en leur proposant des accords. Pour cela, il suggère un terrain neutre pour que les deux parties puissent dialoguer en sécurité et en toute confiance. De ce fait, le médiateur familial doit faire preuve d’impartialité, d’indépendance, de respect de confidentialité des échanges, etc. Il fait en sorte à ce qu’il puisse trouver une solution qui réponde aux besoins de chaque camp. Mais si jamais le problème dépasse ses compétences, il oriente ses clients vers d’autres recours.

 

Les formations nécessaires pour exercer ce métier

Le diplôme de Médiateur Familial est délivré par l’État. Mais pour pouvoir suivre la formation y afférente, il faut être titulaire d’un bac+3 en psychologie, dans le domaine juridique ou sociologique. Ainsi, celui ou celle qui aspire à cette fonction doit suivre une formation de 4 mois dans un institut agréé et obtenir un diplôme pour la validation de l’expérience. Dans l’exercice de son métier, il doit avoir des oreilles attentives, être bon négociateur et diplomate. . . Il est également important que l’apprenti médiateur ait aiguisé son sens de la communication interpersonnel, peu importe son âge ou son milieu social. Le salaire d’un médiateur familial varie entre 1300 et 2200 euros par mois en fonction de la structure dans laquelle il évolue.