Pourquoi contacter un avocat en cas de divorce ?

L’avocat est un acteur clé dans la procédure de divorce, sa présence est obligatoire. Son rôle est d’assister et d’accompagner les époux dans cette épreuve qui peut être difficile à vivre. L’avocat intervient dans le cadre d’un divorce judiciaire mais son rôle revêt une envergure plus grande lorsqu’il s’agit d’un divorce à l’amiable ou par consentement mutuel. Le code civil dispose que les conjoints accompagnés de leurs avocats peuvent divorcer à l’amiable par acte sous seing privé déposé auprès du notaire. L’avocat conseille les époux, établit la convention de divorce et constitue l’interface entre les époux.

L’avocat joue le rôle de conseiller et de rédacteur

Le rôle de l’avocat à Paris dans une procédure de divorce consiste en premier lieu au fait de conseiller les conjoints. L’avocat doit accompagner les époux et leur apporter des conseils utiles en vue des démarches administratives qu’ils doivent mener. Il se doit d’informer les époux sur les incidences du divorce tant sur le plan des conséquences familiales que sur les conséquences au niveau de la liquidation du patrimoine.

L’avocat assume également un autre rôle important en ce que c’est lui qui se charge de rédiger la convention de divorce. En procédant à la rédaction de cet acte, l’avocat doit vérifier que les mentions obligatoires figurent dans la convention à savoir l’identité des époux et celle des enfants, les dispositions relatives à la garde des enfants, à la pension alimentaire et éventuellement de la prestation compensatoire.

L’avocat joue le rôle de garant et d’intermédiaire

L’avocat se doit de veiller à ce que la convention soit conforme sur le plan juridique. Il doit vérifier que la procédure soit bien respectée. Après avoir rédigé la convention, l’avocat doit impartir aux époux un délai de réflexion de 15 jours avant la signature définitive de la convention. L’avocat doit s’assurer de l’équilibre de la convention et veiller à ce que les intérêts de son client ne soient pas lésés.

L’avocat doit également prendre les dispositions nécessaires pour les droits des enfants soient protégés. Les enfants mineurs s’ils le souhaitent ont le droit de voir le juge ; ils doivent être informés de leurs droits. S’ils renoncent à ce droit, l’intervention du juge ne sera plus nécessaire ; le divorce sera acté devant le notaire. On peut noter enfin que l’avocat joue le rôle d’intermédiaire entre les conjoints.