Un taux de divorce deux fois plus important à Nice que dans certaines autres villes françaises

Le nombre de divorces sur la Côte d'Azur est en forte augmentation depuis 2016 et les Alpes-Maritimes est le département où les tribunaux prononcent plus de divorces que dans le reste de la France. Aucune explication n'est avancée à ces chiffres surprenants mais ce qui est sûr c'est que les avocats niçois sont très sollicités dans le cadre des divorces par consentement mutuel.

Quel est le cas de divorce le plus fréquemment utilisé à Nice ?

On pourrait croire qu'au vu du nombre de divorces prononcés, Nice serait atypique en termes de procédure utilisée par les époux en instance de divorce. Tel n'est pas le cas. Les époux qui souhaitent divorcer rapidement et à moindre coût sont très demandeurs de la procédure de divorce par consentement mutuel  sans intervention du juge. Comme dans le reste de la France, les époux sont obligés de recourir à leur conseil. Mais là encore, cette ville atypique connait une spécificité locale. Dans les autres régions françaises, les époux n'ont pas d'attachement à la localité de leur avocat. Or sur la Côte d'Azur, les époux ont une affection particulière à leur ville et les statistiques démontrent que les époux sollicitent dans 98% des cas un avocat à Nice pour divorcer.  Peu importe l'avocat choisi, ils seront les gardiens des intérêts des époux dans la mesure où le juge aux affaires familiales n'intervient plus sauf, si un enfant mineur du couple sollicite à être entendu. La convention de divorce règle les effets de divorce à savoir le partage des biens, le règlement des dettes issues du mariage, l'autorité parentale et la garde des enfants, la fixation de la pension alimentaire ou de la prestation compensatoire.

En combien de temps peut-on divorcer sur la Côte d'Azur ?

Là encore, la région Provence Alpes Côte d'Azur se distingue par son particularisme et sa rapidité pour que les époux soient divorcés. Tout d'abord, il est évidemment nécessaire de respecter le délai de rétractation de 15 jours calendaires à compter de la signature de la convention de divorce et il faut également compter 15 jours en moyenne pour se mettre d'accord sur les termes de la convention puis de la faire enregistrer par le notaire afin de la rendre exécutoire. Ainsi en moyenne à Nice, un couple peut divorcer en un mois et sept jours alors qu'en moyenne dans le reste de la France, la procédure dure  2,5 mois.