Comment établir une présence fiscale lors de l’ouverture d’une société à Dubaï

Vous souhaitez ouvrir une société à Dubaï ? Voici un guide complet pour vous aider à établir votre présence fiscale et profiter des nombreux avantages offerts par cet émirat en plein essor.

Comprendre le système fiscal de Dubaï

Avant de vous lancer dans l’ouverture d’une société à Dubaï, il est essentiel de comprendre le fonctionnement du système fiscal local. L’émirat est réputé pour son faible niveau d’imposition, voire même l’absence totale d’impôts pour certaines structures juridiques. En effet, Dubaï n’impose pas d’impôt sur les sociétés, ni d’impôt sur la plus-value ou les dividendes. De plus, il existe des zones franches où les entreprises bénéficient d’exemptions fiscales et réglementaires spécifiques.

Choisir la bonne structure juridique pour votre entreprise

Pour tirer parti des avantages fiscaux offerts par Dubaï, vous devez choisir la structure juridique la plus adaptée à votre activité. Vous avez le choix entre plusieurs types de sociétés :

  • Société anonyme locale (LLC): Ce type de société doit être détenu majoritairement par des Emiratis (51% minimum). Les LLC sont soumises à un taux d’imposition réduit et peuvent exercer une grande variété d’activités.
  • Société anonyme à responsabilité limitée (LLC) en zone franche: Ces sociétés peuvent être détenues à 100% par des étrangers et bénéficient d’exemptions fiscales. Elles sont idéales pour les activités liées au commerce international, aux services ou à l’industrie.
  • Entreprise individuelle (Sole Proprietorship): Ce statut est réservé aux Emiratis et aux résidents titulaires d’un visa de travail. Les entreprises individuelles ne sont pas soumises à l’impôt sur les sociétés.
A lire également  Les conséquences juridiques pour les annonceurs en achetant des vues sur YouTube

Créer votre entreprise dans une zone franche

Si vous souhaitez bénéficier des avantages fiscaux les plus intéressants, il est recommandé de créer votre entreprise dans une zone franche. Dubaï compte plus de 30 zones franches, chacune spécialisée dans un secteur d’activité spécifique. Les entreprises implantées dans ces zones bénéficient de nombreux avantages :

  • Exemption d’impôt sur les sociétés pendant 15 à 50 ans (renouvelable)
  • Aucun impôt sur le revenu des employés
  • Aucun droit de douane sur les importations et exportations
  • Possibilité de rapatrier 100% des capitaux et profits

Pour créer une entreprise en zone franche, vous devez obtenir une licence d’entreprise auprès de l’autorité compétente. Cette licence détermine les activités que vous êtes autorisé à exercer et les avantages fiscaux dont vous bénéficiez.

Obtenir un visa de résidence et de travail

Pour exploiter votre entreprise à Dubaï, vous devez généralement obtenir un visa de résidence et de travail. Ce visa est délivré par les autorités émiraties et permet aux entrepreneurs étrangers de vivre et travailler légalement dans l’émirat. Il est également nécessaire pour ouvrir un compte bancaire local, obtenir des financements ou signer des contrats avec des partenaires locaux.

Pour obtenir ce visa, vous devez remplir plusieurs conditions, notamment :

  • Disposer d’un passeport en cours de validité
  • Fournir une preuve d’hébergement à Dubaï
  • Présenter un certificat médical attestant que vous êtes en bonne santé

Maintenir une présence fiscale conforme aux règles locales

Une fois votre société créée, il est important de veiller au respect des obligations fiscales locales. Bien que la fiscalité soit avantageuse à Dubaï, certaines formalités doivent être remplies pour éviter tout problème avec l’administration :

  • Tenue d’une comptabilité régulière et conformément aux normes internationales
  • Déclaration annuelle des revenus auprès des autorités fiscales
A lire également  Diffamation : Comprendre et se protéger efficacement

En outre, si votre entreprise est soumise à la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) – applicable depuis 2018 – vous devez vous enregistrer auprès de l’autorité fiscale fédérale et déclarer régulièrement vos opérations soumises à cette taxe.

En résumé, établir une présence fiscale lors de l’ouverture d’une société à Dubaï nécessite une bonne compréhension du système fiscal local, le choix d’une structure juridique appropriée et le respect des obligations légales. En suivant ces étapes, vous pourrez profiter pleinement des avantages fiscaux offerts par cet émirat dynamique et attractif pour les entrepreneurs du monde entier.