Profession : 7 raisons de devenir notaire

Beaucoup de personnes fantasmes sur le métier d’avocat plus que celui de notaire. Mais si vous aimez le droit, écouter et donner des conseils et la documentation, le métier de notaire est fait pour vous.

Se voir confier des secrets

La majeure partie du métier de notaire consiste à l’écoute du client. Le notaire se voir confier des secrets de famille ce qui veut dire qu’il doit être discret. Tous les secrets que lui confie son client sont importants et confidentiels. L’officier public est parfois considéré comme le docteur de ses clients, en raison des confidences qui lui sont faites dans son étude.

Maîtriser divers domaines du droit

L’officier public ne s’occupe pas seulement du droit de la famille (divorce, séparation, contrats matrimoniaux), de l’immobilier (transactions immobilières) et gestion du patrimoine. Le notaire peut être amené à intervenir dans d’autres domaines comme le droit rural, la fiscalité et le droit de copropriété. Il donne des conseils aux entreprises concernant la gestion des démarches juridiques quotidiennes relatives au bail commercial, la fiscalité, la constitution ou transmission d’une entreprise.

Rencontrer des personnes de divers horizons

Le notaire sera votre allié tout au long de votre vie et même après votre part, car il s’occupera de la gestion de votre succession. Le fait que la justice soit accessible à tous, donne la possibilité au notaire de rencontrer des personnes de divers horizons. Si vous optez pour le métier de notaire, vous serez amené à travailler avec des entrepreneurs, des retraités, les membres d’une famille et les artisans. Vous ne passerez pas votre temps derrière votre bureau. Vous aurez des rendez-vous à l’extérieur avec des particuliers et des chefs d’entreprise.

A lire également  Le rôle de l'avocat dans la marché unique

Être un rouage fondamental de l’Etat

On ne devient pas notaire à cause des diplômes, mais par décret ministériel. L’officier public exerce une mission pour le compte du service public. Il prête serment au nom de l’Etat, et il est nommé par le garde des Sceaux qui est le ministre de la Justice. Il est placé sous le contrôle de la chambre départementale des notaires dont il dépend, mais également du procureur de la République. L’officier public rend les actes qu’il rédige authentique en appliquant son sceau et sa signature. Le notaire est responsable de ses actes et de ceux des autres.

Avoir son indépendance

Le notariat est une profession libérale, et il faut gérer son étude comme un chef d’entreprise. L’officier public est responsable des actes qu’il rédige. Après l’obtention de votre diplôme, plusieurs possibilités s’offrent à vous. Vous pouvez ouvrir votre propre office avec l’accord des autorités publiques, ou reprendre une étude existante. Il est possible d’accéder à un poste de notaire salarié ou encore de devenir associé d’une étude.

Pour devenir notaire, vous devez suivre des études universitaires pendant 7 ans après l’obtention de votre BAC. Ensuite, un master 1 en droit, et deux formations (universitaire et professionnelle). Dans les deux cas, vous devrez suivre un stage rémunéré. La filière universitaire dure deux ans et débouche sur le diplôme supérieur de notariat.