Résiliation en cours d’année des contrats d’assurance : vos droits et obligations

Que vous soyez un particulier ou une entreprise, la gestion de vos contrats d’assurance est un aspect crucial de votre planification financière. Il arrive que vous souhaitiez mettre fin à un contrat d’assurance en cours d’année pour diverses raisons, comme le changement de votre situation personnelle ou professionnelle. Cependant, la résiliation en cours d’année des contrats d’assurance n’est pas toujours une démarche facile. Dans cet article, nous examinerons les différentes situations qui peuvent donner lieu à une telle résiliation et les procédures à suivre.

Comprendre le droit de résiliation

La loi Hamon, entrée en vigueur le 1er janvier 2015, offre aux assurés la possibilité de résilier leur contrat d’assurance à tout moment après un an de souscription sans frais ni pénalités. Cela signifie que vous pouvez changer votre assurance auto, habitation ou affinitaire (téléphone portable par exemple) quand bon vous semble, à condition que le contrat ait plus d’un an.

Avant cette loi, les assurés étaient généralement tenus de respecter un préavis de deux mois avant la date anniversaire du contrat pour informer l’assureur de leur intention de résilier. Si cette échéance était manquée, l’assureur avait le droit de renouveler automatiquement le contrat pour une année supplémentaire.

Résilier son assurance en cours d’année : quels sont les cas possibles ?

Plusieurs situations peuvent justifier une résiliation en cours d’année. Parmi celles-ci :

  • Changement de situation personnelle ou professionnelle : déménagement, mariage, divorce, retraite, changement professionnel… Ces événements modifient votre profil de risque et peuvent donc justifier une résiliation.
  • Vente du bien assuré : si vous vendez votre voiture ou votre maison par exemple, vous pouvez résilier le contrat d’assurance associé.
  • Inauguration d’un nouvel assureur : si vous trouvez une offre plus adaptée à vos besoins et moins chère ailleurs, la loi Hamon vous permet de changer d’assureur facilement.
A lire également  Les crédits pour les projets de tourisme et leur réglementation

Comment procéder à la résiliation ?

Pour mettre fin à votre contrat en cours d’année, vous devez envoyer une lettre recommandée avec accusé réception à votre assureur. Cette lettre doit préciser les raisons pour lesquelles vous souhaitez mettre fin au contrat. Une fois que l’assureur reçoit cette lettre, il dispose alors de 30 jours pour arrêter le prélèvement des cotisations.

Pensez aux conséquences avant la résiliation

Bien que la loi Hamon facilite grandement la procédure de résiliation des contrats d’assurance en cours d’année, il est important que les assurés prennent conscience des conséquences potentielles avant de prendre une décision hâtive. Par exemple, si vous résiliez votre assurance auto sans avoir souscrit un nouveau contrat au préalable, vous risquez des sanctions pénales car l’assurance auto est obligatoire en France.

Aussi, certains assureurs peuvent refuser votre demande de souscription si vous avez un historique de résiliations fréquentes. Il est donc conseillé de bien réfléchir et aussi discuter avec un conseiller avant toute décision.