Le cannabis est légal en suisse – Quelles sont les conditions ?

Une entreprise de jardinage biologique en Suisse a réussi à mettre à la disposition des consommateurs des fleurs de cannabis à haute teneur en CBD, en limitant le contenu en THC et en enregistrant le produit en tant que substitut du tabac.

En effet, le cannabis en suisse a déjà été enregistré auprès du Bureau fédéral de la santé en tant que substitut du tabac. Aucune autorisation supplémentaire pour la distribution n’est requise. Le cannabis est actuellement vendu en Suisse à 25 francs pour 10 grammes.

Selon un porte-parole de la police de Zurich, les autorités exigent une amende de 100 francs (et confisquent le cannabis) dans le cas où le cannabis ne respecte pas le dosage imposé : Plus de CBD moins de THC. Cependant, les consommateurs concernés ont un moyen de contester l’amende, en s’opposant à la citation.

Ne pas dépasser la limite de 1%

Dans ces cas, le cannabis sera non seulement confisqué, mais également analysé. Si le contenu en THC est inférieur à 1 pour cent, le produit sera retourné au propriétaire. Si le THC dépasse la limite de 1%, le délinquant doit payer l’analyse en plus de l’amende.

Étant donné que la Suisse n’est pas membre de l’UE, les producteurs de produits CBD ont annoncé qu’ils limiteraient leurs ventes en Suisse. La limite suisse de 1% de THC est plus généreuse que dans le reste de l’UE, où une limite THC de 0,3 pour cent s’applique.

Les produits CBD ont été particulièrement populaires cette année à  Zurich, le plus ancien salon du cannabis sur le continent. Plusieurs entreprises cultivent des plantes CBD selon les normes médicales afin de produire des fleurs, des concentrés et d’autres produits CBD. Beaucoup seraient interdits dans le reste de l’Europe en raison de leur contenu en THC de près de 1 pour cent, mais les producteurs ont une solution de contournement: ils offrent toutes les huiles, extraits et teintures dans les variétés THC inférieures pour se conformer aux exigences européennes et étrangères.