Comprendre la loi Pinel pour votre investissement locatif

Posséder votre propre maison est un atout intéressant sur le plan financier, en cela que vous n’avez pas à payer de loyer. Ensuite, c’est un investissement onéreux, mais différentes mesures existent actuellement pour faciliter l’accès à la propriété immobilière aux ménages. La loi Pinel est une des lois dont les spécificités viennent exactement contribuer à faire que ce soit le cas.

Qu’est-ce que la loi Pinel ?

La loi Pinel est un dispositif fiscal mis en place à destination des personnes qui souhaitent acquérir un bien neuf, en vue de le louer. Le but de cette loi est de motiver les investisseurs à augmenter le nombre de biens dont on peut faire la location sur le sol Français. Cette initiative porte surtout sur les parties du pays où l’offre peine à répondre à la demande en termes de logement. Dans ces zones, on peut observer des hausses drastiques du loyer, en raison du manque de logements disponibles.

Favoriser une augmentation des biens à louer dans ces zones permet au gouvernement de diminuer les loyers moyens. Ainsi, la loi Pinel vise à faciliter la recherche de logements pour les habitants des zones dites tendues. Celle-ci a été mise en place en 2014, et a été réitérée plusieurs fois au fil du temps en raison de son succès. Bon nombre de particuliers ont ainsi profité de cette loi pour profiter des bienfaits qu’elle offre.

A lire également  Assurance électrique : les différentes informations à connaître

Ce qu’on peut tirer de la loi Pinel

Le principe de la loi Pinel est de vous permettre de bénéficier d’une réduction d’impôt assez conséquente, pour un bien neuf acquis et mis en location. Le tout possède un plafond de 300 000 euros pour la valeur du bien, et un plafond de 21% pour la remise accessible. Vous pouvez donc bénéficier d’une remise fiscale allant jusqu’à 63 000 euros, et cela avec un plafond annuel de 5500 sur 12 ans.

Ensuite, sur le court terme, une personne qui investit dans le Pinel va également percevoir des loyers mensuels, ce qui est une forme de revenus. Ils peuvent s’en servir pour partiellement couvrir leurs besoins financiers, tout en utilisant cela en vue de rembourser le prêt initialement contracté auprès de la banque.

Si vous vous y prenez comme il faut, vous serez en mesure de rembourser la quasi-totalité du bien acquis au bout de quelques années. Ensuite, vous pouvez décider de continuer à louer le bien même passé la durée obligatoire de 12 ans maximale. Vous pouvez utiliser les loyers perçus pour financer un autre projet Pinel, et donc élargir votre patrimoine immobilier.

Comment bien réussir votre investissement Pinel

Pour réussir un investissement Pinel, il est crucial de respecter les critères d’éligibilité de l’investissement. Cela inclut de :

  • Choisir un bien immobilier dans une zone éligible
  • S’assurer que le bien soit neuf ou rénové neuf
  • Si en cours de complétion, s’assurer que les travaux soient complétés dans l’année qui suit

Il est requis de bien calculer le rendement attendu et de respecter les conditions de location. La partie la plus importante porte sur la durée sur laquelle vous vous engagez à louer le bien en question. Une telle durée ne doit pas aller en dessous de 6 ans.

A lire également  Bijoux ou sacs de contrefaçons : les recours et les sanctions possibles

Il est également utile de bien se renseigner sur les différentes réglementations, et de se faire accompagner par des professionnels si vous n’êtes pas sûr de pouvoir tout gérer vous-mêmes. Prenez le temps de considérer les risques et incertitudes qui sont liés à un tel investissement immobilier. Cela inclut le cas de la vacance locative, la difficulté à trouver des locataires, la hausse des charges, et bien d’autres détails, qui requièrent un maximum de planification de votre part.