Croisière de luxe : que peut-on ramener de son voyage ?

Ramener des produits en guise de souvenir ou de cadeau est devenu une pratique incontournable lors des croisières de luxe. D’autant plus que les tentations d’achat sont plus fortes au cours des escapades, mais aussi à l’intérieur du bateau de croisière lui-même. Il est alors important de connaître les objets autorisés pour le retour.

Les produits autorisés au retour au sein de l’Union européenne

Tous les voyages, qu’ ils soient terrestres ou maritimes, dans le territoire de l’Union européenne sont soumis à des réglementations strictes sur les contrôles douaniers. Bien que ces réglementations aient été assouplies en raison de la mise en place des accords Schengen, certains produits sont tout de même soumis à une stricte limitation sur le sol français.

Les passagers Français sont soumis à respecter des limitations sur quelques produits. On cite particulièrement la cigarette qui est limitée à 4 cartouches par personne, les cigares à 200 unités, le tabac à rouler à 1 Kg, l’alcool à 10 L, le vin à 90 L et la bière à 110 L. Pour ce qui est des devises en espèces, un passager ne doit pas ramener plus de 10 000 euros lors d’un contrôle douanier après le voyage.

Dans où vous devriez embarquer ou démarquer avec une grosse somme d’argent, une déclaration au préalable auprès des services douaniers sera nécessaire. Vous pouvez déclarer en ligne 48 heures avant la date de départ en remplissant un formulaire ou envoyer une déclaration d’argent liquide par voie postale 5 jours avant la date de départ ou encore remettre le formulaire lors de votre passage à la frontière. Le formulaire à remplir est le formulaire Cerfa n° 1342-04.

A lire également  Calculer sa capacité d’emprunt

Par ailleurs, cette limitation peut être encore plus drastique si la croisière a fait un tour en dehors de l’Union Européenne. Ce qui permettrait de rapporter des souvenirs et des cadeaux après un voyage de luxe à bord d’un navire de croisière.

Les marchandises réglementées

En plus de ces restrictions, certains produits sont aussi soumis à des réglementations bien particulières. Vous n’avez pas le droit de ramener n’importe quoi sans avoir suivi des démarches administratives bien avant le départ.

Parmi les marchandises réglementées, on retrouve les animaux de compagnie, les œuvres d’art, les armes et les végétaux soumis à un contrôle phytosanitaire. Pour les médicaments rapportés, ils doivent être limités à trois mois de traitement maximum par personne. Bien que seules certaines compagnies de croisière autorisent la présence des animaux de compagnie dans leur navire, il existe des exceptions. Les chiens de guide d’aveugle et les animaux intermittents de spectacle sont autorisés à condition qu’ils soient vaccinés. L’animal sera bien évidemment sous la charge du croisiériste.

Toutes ces marchandises sont par contre autorisées si et seulement si vous êtes parvenus à accomplir des formalités administratives dans les temps. Une déclaration serait de mise pour certains, tandis que d’autres nécessitent l’obtention d’une licence, d’un permis de détention ou de vaccins.

Les produits interdits après une croisière de luxe

Si certains produits sont soumis à une réglementation spécifique, certaines marchandises sont carrément prohibées. Parmi eux, on retrouve :

  • Les stupéfiants, sauf autorisation délivrée par le directeur général de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé.
  • Les produits et objets à caractère pédophile
  • Les produits contenant des substances dangereuses
  • Les biberons ou jouets contenant du bisphénol A
  • De l’amiante et/ou produits pouvant en contenir.
  • Les contrefaçons (jouets, textiles, médicaments, cigarettes, parfums, cosmétiques, etc.)
  • Les denrées alimentaires fraîches animales et végétales si celles-ci ne proviennent pas de l’Union européenne.
  • Certains fruits et légumes
  • Les animaux en voie de disparition ou potentiellement dangereux ainsi que les parties d’animaux morts (carapace de tortue)
A lire également  Comprendre la loi Pinel pour votre investissement locatif