Devenir juriste international

Le travail de juriste est un domaine qui recrute beaucoup et les entreprises sont prêtes à payer beaucoup pour embaucher les meilleurs. Le juriste international est encore mieux payé et nombreux sont les étudiants en droit qui rêvent d’en devenir un. C’est un cursus quelque peu fastidieux, mais c’est accessible à tout étudiant en droit.

Les formations qu’un aspirant juriste international doit suivre

Un juriste international est expert du droit international. Celui-ci doit avoir fait des études de droit pendant trois ans pour obtenir une licence. Après la licence, vous devez faire deux autres années pour vous spécialiser dans le domaine du droit international. À la fin du cursus, vous devez donc avoir en poche un diplôme de master en droit international. Vous pouvez faire vos études dans une université publique ou privée de droit. Différentes grandes écoles offrent également des programmes de formation en droit. 

Les compétences utiles pour un juriste international

Le juriste international aura à travailler dans un domaine où il est impérativement utile d’être au moins bilingue. D’ailleurs dans la formation en Master de droit international, l’anglais doit être maîtrisé. La maîtrise de cette langue ne se limite pas à la compréhension et l’expression seulement. Le juriste international aura à étudier des dossiers techniques entiers en anglais ou dans une autre langue de sa compétence. La connaissance de plusieurs langues est donc un atout considérable pour décrocher des postes plus intéressants. Outre ces compétences en langues étrangères, le juriste international doit aussi avoir un sens de la communication et du relationnel assez développé.

A lire également  Les juristes d'entreprise et avocats

Les débouchés pour un expert en droit international

Les perspectives d’avenir pour un juriste international sont extrêmement larges. Les recrutements sont de plus en plus nombreux actuellement grâce à la mondialisation. Effectivement, le juriste international doit maîtriser beaucoup de domaines du droit à la fois. Celui-ci doit s’y connaître en : droit commercial, en import-export, droit international privé et public, etc. Le spécialiste en droit international doit avoir plusieurs connaissances et les maîtriser parfaitement.

En dehors du juriste international d’entreprise, voici d’autres possibilités tout aussi intéressantes pour ce type de profil polyvalent :

  • Juriste pour des organismes internationaux
  • Consultant en matière de droit international
  • Juriste dans un pays étranger
  • Juriste pour des ONG internationales

Juriste international : travailler à l’étranger

Est-ce que vous êtes obligé de travailler à l’étranger quand vous finirez votre Master en droit international ? Ce n’est pas un passage obligé, car vous pouvez travailler dans une société ou une entreprise tournée vers l’international en tant que conseiller juridique compétent. Seulement, il est plus intéressant d’acquérir d’autres expériences sur le terrain pour compléter votre cursus. Cette voie vous ouvre à d’autres opportunités encore plus intéressantes dans le cadre de votre gestion de carrière.

Qu’est-ce que le droit international ?

Pour répondre à cette question, il faut en réalité s’intéresser à deux types de matière en droit. Effectivement, en droit international , il existe deux types de catégorie juridique : le droit international privé et le droit international public. 

D’une part, s’agissant du droit international privée, cette matière du droit s’intéresse aux rapports entre les droits privés des ressortissants de divers pays. Ainsi, par exemple, si une personne qui vient d’Afrique s’installe en France et souhaite faire reconnaitre son mariage en France, il faudra faire appel aux règles du droit privé. On parle donc de reconnaissance des droits privés d’une personne d’origine étrangère à l’intérieur de la France.

A lire également  Quel est le rôle d’un juriste ?

D’autre part, concernant le droit international public, il n’est plus question ici des droits privés des personnes mais plutôt des rapports légaux entre plusieurs pays. Par exemple, il s’agirait de la question de savoir comment articuler les relations entre les différents États. Il s’agit donc de comprendre les rapports entre les organisations internationales soit à l’échelle mondiale soit à l’échelle européenne. Un exemple typique de ces relations serait les relations entre les différents États qui composent l’Union Européenne.