Les étapes pour être indemnisé pour être un traumatisme crânien

Suite à un accident de la route, de travail ou de la vie, vous souffrez d’un traumatisme crânien. Vous le savez sûrement, mais vous pouvez demander la réparation du préjudice que vous avez subi à cause de ce traumatisme. Grâce à notre article, vous allez découvrir comment être indemnisé pour traumatisme crânien.

Déclarer l’accident et déterminer les responsabilités

La première chose à faire si vous êtes victime d’un accident de la route, du travail ou encore de la vie qui a causé un traumatisme crânien. C’est de déclarer l’accident le plus vite possible. En effet, vous devez informer votre compagnie d’assurance et/ou votre employeur pour l’accident. De cette manière, vous pourrez entamer le processus d’indemnisation. Cette étape vous permettra également de déterminer les responsabilités pour votre indemnisation. Effectivement, dans le cas d’un traumatisme cranien, il existe plusieurs possibilités en ce qui concerne les débiteurs de l’indemnisation. Tout dépend de l’origine de votre traumatisme. Si votre traumatisme crânien est le résultat d’un accident de travail par exemple, ce sera votre employeur qui prendra en charge votre indemnisation. Tandis que si c’est un accident de la route qui a entraîné votre traumatisme crânien, c’est généralement l’assurance du responsable de l’accident qui va vous indemniser. C’est une étape qui peut s’avérer complexe en fonction de votre situation. C’est pourquoi il est recommandé de se faire accompagner par un avocat en indemnisation du traumatisme crânien.

A lire également  Déshériter son conjoint : comprendre les enjeux et les conséquences

Évaluer les préjudices causés par le traumatisme crânien

Afin de pouvoir obtenir une indemnisation pour un traumatisme crânien suite à un accident, vous devez évaluer les préjudices causés par le traumatisme et prouver son existence par la même occasion. En fonction de la gravité de l’accident et du traumatisme crânien, il n’est pas toujours évident pour un médecin de déterminer si vous souffrez ou non de traumatisme crânien suite à l’accident. En effet, pour un traumatisme léger, il est possible que vous ne présentiez aucune fracture au niveau de votre crâne et vous ne perdez pas non plus connaissance.  Pour déterminer qu’il y a réellement eu un traumatisme crânien et quelles sont ses conséquences. Une expertise médicale est indispensable. Cette expertise peut être demandée par votre avocat, mais elle peut aussi être ordonnée par la compagnie d’assurance ou le tribunal suite à votre demande d’indemnisation. Cette expertise va influencer votre indemnisation. Le traumatisme crânien peut d’ailleurs engendrer différentes séquelles comme :

  • Des crises d’épilepsie.
  • Des difficultés à parler.
  • Des maux de tête chroniques.
  • Des troubles de la mémoire, de la compréhension ou encore de la concentration.

L’indemnisation va être établie en fonction de ces séquelles.

La demande d’indemnisation

Une fois que l’évaluation des séquelles de votre traumatisme crânien a été réalisée. Votre avocat va déposer votre demande d’indemnisation. La compagnie d’assurance qui doit vous indemniser va vous faire une offre pour indemniser votre traumatisme crânien et ses séquelles. Il est important de savoir que la compagnie propose souvent une offre inférieure à celle qu’elle vous doit. Votre avocat va donc négocier pour vous pour être bien indemnisé. Si vous n’arrivez pas à un accord, il va saisir le tribunal compétent pour que vous puissiez obtenir l’indemnisation que vous méritez pour votre traumatisme crânien.

A lire également  Que savez-vous sur le droit européen ?