La position du juriste dans l’entreprise

À travers les années, le cadre dans lequel se trouve le juriste en entreprise s’est fortement amélioré. En ce moment, ce professionnel ne semble plus un simple conseiller juridique, il est aussi un gestionnaire de projets. Pour répondre à des challenges plus compliqués, les juristes ont ainsi dû savoir à se réadapter.

Les principales tâches du juriste d’entreprise

La mission du juriste est de plaidoyer les intérêts de l’entreprise pour laquelle il bosse. Il vise aussi à satisfaire à l’ensemble des problématiques juridiques rattachées à l’entreprise :

  • droit des affaires,
  • droit économique,
  • droit du numérique,
  • droit fiscal,
  • droit bancaire…

Il possède comme but d’ atteindre la meilleure application de la réglementation. De plus, il soutient la Direction et les services opérationnels de l’entreprise dans la conformité des règles qui lui sont fixées. Et ce, afin d’échapper aux litiges, procès ou infractions. Si le boulot de juriste rencontre une transformation pour convenir aux nouvelles technologies, ses tâches s’étendent et se transforment en transverses. Consultez juridique-assistance.fr pour en savoir davantage !

La position du juriste dans la gestion de projet

Dans le cadre de la gestion d’un projet, la mission du juriste d’entreprise consiste à sensibiliser la totalité des acteurs. Cette sensibilisation est rattachée au droit commercial, au droit social, au droit marketing, au droit fiscal, à la propriété intellectuelle et/ou industrielle… En relation permanente avec les équipes commerciales, le juriste représente une passerelle entre la gestion de projet et le droit.

À ce propos, il doit posséder une compréhension fine des boulots, de l’entreprise et des marchés dans laquelle il améliore. Pour ce faire, il dédie la plus grande partie de son temps de boulot à la quête et à garantir une veille juridique. Cela s’ajoute à l’analyse et à la lecture dressées pour ou par la société. Voyons ensemble ci-dessous les autres éléments importants qu’il faut savoir à propos de la position du juriste dans la gestion de projet.

D’autres points à savoir

L’un de ces points en plus à ne pas négliger est bien la détermination des menaces de violation de l’éthique ou du droit. Cependant, il met également en lumière les dispositions contractuelles défavorables au bon fonctionnement de la firme. Alors, au cours du démarrage d’un projet, le juriste doit pouvoir déterminer les besoins. Il identifie également les parties prenantes externes et internes, y compris le périmètre d’intervention. Durant l’étape de décision, on demande de lui qu’il décrive les ressources utiles.

Celles-ci favorisent la structuration juste du projet et qu’il préserve l’entreprise de tout évènement extérieur risqué. Par la suite, durant le projet, il devra garantir la conformité aux règles et découvrir des options juridiques. Ces dernières permettent aux opérationnels d’arriver à leurs buts dans les meilleures conditions. Le travail du juriste d’entreprise est désormais considéré comme un élément clé dans le plein succès d’un projet. Cela est constaté par rapport à la mondialisation des échanges et aux nouvelles technologies de l’information. Sans oublier, la multiplication des réglementations, l’internationalisation et la complexité du droit.